AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a un problème ? [Pv Ray Van Hanz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyacinthe McDermott

HUFFLEPUFF 7th grade

avatar

Nombre de messages : 185
Age : 25
Quidditch : Batteur qui adore frapper sur les balles
Année d\'Etude : Septième année
Date d'inscription : 31/07/2008

Sorcier
Nature du sang: Mêlé
Relations:

MessageSujet: Il y a un problème ? [Pv Ray Van Hanz]   Mer 25 Fév - 2:50

    L'année venait à peine de commencer et voilà déjà que les devoirs étaient à remettre à la pelle. Comme plusieurs lui avait dit avant, Hyacinthe se rendait compte que la septième année était la plus chargée et avec raison. Les Aspics étaient à la fin de l'année et les élèves se devaient de travailler dure pour leur réussite.

    C'était justement ce que faisait le jeune Poufsouffle. Comme à son habitude, le jeune essayait de rester à jours dans ses travaux, ne voulant à avoir à faire tous ses devoirs la veille des remises. Ce n'était pas du tut son genre. Ainsi, il n'avait quasiment aucune pression sur les épaules et pouvait profiter du temps qu'il lui restait, au lieu de stresser à cause de ses retards. La belle vie non ? Tout a fait. Il venait de terminer un questionnaire assez simple pour le premier cours de métamorphose et était en train de ranger ses affaires: plumes, parchemins, encore...tout le matériel nécessaire pour le bon élève studieux quoi.

    Le jeune homme remonta à sa chambre pour ranger son sac et s'assit sur son lit. La fenêtre n'était pas très loin et le jeune jaune regarda à l'extérieur. Il y avait beaucoup de brume et de la pluie en même temps. Le temps était dégoûtant dans le fond. Non, en fait pas dégoûtant, simplement propice à la relaxation à l'intérieur d'un bâtiment. Il y avait une nuance à faire entre les deux. Mais bon, le jeune homme s'allongea quelques instants, ferma ses yeux et prit une grande inspiration. Le jeune homme n’aimait pas vraiment être obligé de rester enfermé à l'intérieur. Non pas qu'il était claustrophobe, simplement qu'il avait de l'énergie à dépenser.

    Hyacinthe se releva, et décida d’aller marcher un peu dans l’école, question de faire autre chose que se tourner les pouces. Les mains dans les poches, un chandail à manches courtes orange et une veste noire sur le dos, le Pouffy marchait tranquillement sans trop regarder où il allait. Peut-être qu’il allait rencontrer Rose sur son chemin. Elle devait être en train de courir en quelque part dans le château comme à son habitude. Une vraie pile sur patte cette fille là.

    Mais bon, l’échevelé continuait de marcher et commença à monter des escaliers et croisa quelques filles à qui il sourit par politesse. Bon, il devait l’avouer, il aimait bien voir les filles glousser sur son passage. C’est une sensation étrange et tout de même agréable quand on y pense. Mais bon, il y en avait qui n’aimait pas vraiment ça, comme son professeur de métamorphose. Hyacinthe adorait cette matière, mais il avait de la difficulté avec le professeur : Ray Van Hanz. Il enseignait bien, c’était un fait. Mais comme personne à part entière, Hyacinthe ne le cernait pas trop et en plus, il le regardait de travers quand certaines filles gloussent sur son passage et qu’il n’est pas loin.

    Ce n’était tout de même pas sa faute si les filles le trouvaient beaux quand même. C’était un poids dans un certain sens. Certains garçons ne l’aimaient pas pour ça ou le trouvaient idiot de ne pas en profiter. Lui, il n’en avait rien à faire, il laissait ça aux pauvres cons profiteurs. Il aimait mieux prendre du bon temps avec ses amis. La bonne fille viendrait un jour, mais elle n’était pas là, pour l’instant. Mais bon, le jeune homme était maintenant rendu au cinquième étage et un troupeau de filles croisa le chemin du septième année et commencèrent à glousser et l’une d’entre elle lui fit un signe de la main en rougissant. Le Poufsouffle leur répondit avec un petit signe de tête et en leur disant bonjour en souriant. Il continua son chemin en riant légèrement, sans bruit et il vit le professeur Van Hanz le regarder de travers, encore une fois. «Encore !»

    Hyacinthe se dirigea vers lui calmement et prit la parole sur un ton posé et calme, contrôlant la situation.


    -Il y a un problème professeur Van Hanz ? Vous semblez sur les nerfs.


Dernière édition par Hyacinthe McDermott le Sam 28 Fév - 6:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ray Van Hanz

PROFESSOR Transfiguration

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 31
Quidditch : Du... sport ?
Année d\'Etude : ///
Date d'inscription : 22/02/2009

Sorcier
Nature du sang: Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a un problème ? [Pv Ray Van Hanz]   Sam 28 Fév - 3:28

A demain, Professeur !


Et un grand sourire ! Et qu'il force sur ses zigomatiques !! Oui, oui, bien sur, lui aussi avait immensément envie de te revoir le lendemain, petit deuxième année ! Ray lui répondit d'une calme, laissant flotter sur son visage cet air de supèriorité évidente qui ne le quittait jamais vraiment, mais qu'il s'amusait souvent à mettre en valeur, notamment lorsqu'il finissait sa journée et chassait de sa salle de classe un élève qui trainait. Malgré le mal qu'il se donnait pour avoir l'air renfrogné et asociale sous ses airs de jeune homme charismatique et ouvert, les étudiants de Poudlard avaient tendance à apprécier son dernier cours de la journée pour venir le voir et discuter. Discuter. Tranquillement. Comme s'il n'avait que cela à faire. Ils parlaient de tout, surtout de rien, et ne souhaitaient que profiter de sa présence et de ses paroles, à croire qu'il avait la science infuse et que chacun de ses conseils valaient de l'or. Les sots... Il suffisait de leur dire les choses en y mettant une volonté particulièrement intense, d'y croire soi même et de maitriser sa confiance en soi afin qu'elle suinte de chacun des pores de sa peau lorsqu'il prenait la parole, et alors, forcément, il avait raison et devenait captivant. Etait ce donc si simple de raconter des sornettes ? La future élite des sorciers qui passaient par le château était donc si naïve ?

Au début, Ray avait été particulièrement amusé de voir que son assurance et le calme avec lequel il parlait donnait à ses mots une profondeur particulière qui donnait aux jeunes une envie de croire en lui et de se laisser guider par sa voix. Il avait même pris du plaisir à leur débiter des âneries impressionantes sans qu'aucun d'entre eux ne le remarquent. Mais très vite, il s'était senti un peu coupable de mentir ainsi à ces êtres baignant de candeur, et il s'était promis de cesser. Seulement, devoir les supporter tous les soirs, à gémir pour un oui ou pour un non, parce qu'ils se sentaient seuls, qu'ils n'avaient pas bien compris la leçon, ou n'importe quoi d'autre l'agaçaient terriblement. Ray préférait se hâter de fermer la porte de sa chère petite salle de cour, et de s'esquiver prestement vers ses appartements, ou bien la salle des professeurs, qui était elle aussi plutôt agréable.

Par un sourire aussi immense qu'instant et compréhensible, il chassa une jeune Serpentard qui voulait revoir ses points vis à vis du dernier contrôle. Parfaitement sur de lui, Ray savait qu'il n'avait fait aucune erreur de compte, il ne se trompait jamais sur ce genre de détail, et il se sentait légèrement fatigué, ou plutôt possédé par une paresse tout à fait digne de son coté adolescent qui ne le laissait pas encore tout à fait en paix. Il claqua la porte derrière elle, et sortit par le bureau attenant à la pièce où il faisait son cours. Il ramassa quelques copies et d'autres coupons administratifs vis à vis des retenues qu'il avait distribué dans la journée et de celles qu'il préparait d'avance à quelques énergumènes pour le lendemain, et sortit, en verrouillant avec soin, et presque avec amour, ce petit bureau auquel il commençait à s'attacher très fort.

Il était en train de ranger précieusement dans la poche de son jean sa petite clé d'airain, quand quelqu'un heurta son épaule. Une fille. Septième année, apparemment. Elle ne l'avait pas vu et bafouilla rapidement quelques excuses avant de s'en aller prestement, talons clinquant. Ray ne lui adressa même pas un regard tant il était agacé et se concentrait pour ne pas le montrer. Sa clé avait sauté de sa main et atterit quelques part à ses pieds. Son premier réflexe ne fut pas de baisser les yeux pour la chercher, mais d'inspirer profondément, puis de tourner les yeux dans l'autre sens du couloir pour voir ce qui avait bien pu divertir autant cette jeune élève pour qu'elle soit aussi distraite alors qu'elle passait dans le "couloir du prof de Métamorphose". Quelques élèves allaient et venaient tranquillement entre les murs de l'étage, mais un petit groupe de septième année attira particulièrement son attention. Une demi-dizaine de filles plutôt jolies, mais qui ne l'étaient pas à 17 ans ne le seraient jamais, et au milieu... Monsieur le Poufsouffle en puissance... Chaque maison avait un champion, et celui des blairaux canari s'appelait Hyacinthe McDermott.

Ray n'avait jamais eu à se plaindre de lui. C'était une élève attentif et travailleur, et qui pourrait être tout à fait modèle s'il passait un peu moins de temps à bavarder avec les filles. S'il avait été particulièrement innondé par les idées descriminatoires de tout Serpentard qui se respecte ou veut se faire une place dans la bande, Ray avait finalement laissé tous ses préjugés de coté, surtout depuis qu'il avait rencontré une certaine ex-Gryffondor qui ne l'avait pas laissé insensible, loin de là...
Légèrement moqueur, Ray laissa son coude se reposer contre le mur, brillant de sa confiance en lui débordante, et laissa son air qui ricanait sans qu'il ait besoin d'ouvrir la bouche se peindre sur son visage.

Visiblement irrité par ce regard insistant, ce fut le jeune Hyacinthe qui s'approcha le premier et entama la conversation.


Oui... répondit-il un peu las.

Il fit mine de soupirer et regarder ses pieds, à coté desquels brillait la petite clé.


Je viens de faire tomber mes clés...

Il passa tranquillement devant le jeune homme et se pencha souplement pour les ramasser. Il les fit jouer dans sa main devant son nez et rectifia:

Ah non...

Un sourire étrange étira ses lèvres.

C'est une de tes amies, qui m'a poussé...

Il appuya fortement sur le mot "amies". Il était très amusant de jouer avec les élèves. Surtout quand ils savaient se défendre et qu'ils n'étaient pas des petits. Ray ne se serait jamais permis d'agir ainsi avec un première année. Mais il appréciait Hyacinthe, mais aurait préféré se couper la langue plutôt que de l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyacinthe McDermott

HUFFLEPUFF 7th grade

avatar

Nombre de messages : 185
Age : 25
Quidditch : Batteur qui adore frapper sur les balles
Année d\'Etude : Septième année
Date d'inscription : 31/07/2008

Sorcier
Nature du sang: Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Il y a un problème ? [Pv Ray Van Hanz]   Sam 28 Fév - 6:40

    Maintenant près de son enseignant de métamorphose, Hyacinthe le regardait avec un éclat malicieux dans les yeux. Ce professeur avait quelque chose d'étrange et le Poufsouffle ne savait ce que c'était. Il avait essayé de mettre le doigt dessus, mais ça n'avait rien donné du tout Peut-être que c'était seulement le fait qu'il aille une personnalité complexe, qui sait ? Mais bon, le blaireau avait vu une fille foncer sur l'enseignant de métamorphose quelques instants plus tôt et on aurait pu croire que le professeur avait un certain plaisir à croire que c'était de la faute du Pouffy. Et quoi encore ! Ce n'était pas sa faute, elle n'avait qu'à se contrôler les pauvres.

    Mais bon, l'homme soupira presque en voyant arriver son élève et ça ne rassura pas vraiment le jeune McDermott. «Ça commence bien...» Il poursuivit en disant qu'il avait échappé ses clés...à cause d'une « amie » de Hyace. L'enseignant avait ramassé ses clés entre temps d'un mouvement souple et joua avec elle durant qu'il finissait de parler. «Non mais c'est une blague ! Il joue vraiment avec mes nerfs. » Le responsable du département de la métamorphose était tout près du mur et le Poufsouffle se tenait en face de lui, un sourcil relevé, montrant qu'il trouvait les dires de son enseignant ridicules.

    Le jeune homme mit ses mains dans ses poches et décida de jouer le jeu. Il trouvait que le jeune homme profitait des filles. Grand bien lui fasse, pourquoi ne pas en rajouter. Il détendit son visage et prit un ton détaché pour répondre. Est-ce que Van Hanz allait comprendre que c'était une blague ? Hyacinthe n'en savait rien, mais il l'espérait. Sinon, c'était le meilleur moyen pour lui d'avoir l'air encore plus idiot.


    -Elle ! Nah...je ne peux pas vraiment dire que c'est mon amie. Je ne sais même pas son nom la pauvre. Je lui ai simplement sourit. Faut croire que je lui ai fait bonne impression. Que voulez-vous, c'est naturel, je ne fais exprès. Il y en a qui l'ont et il y a les autres. Vous devez savoir de quoi je parle

    Le Poufsouffle rit un peu et sourit et regarda une fille passer en sans réagir. Cette dernière lui fit un petit signe de la main et le jeune homme roula les yeux. C'était vraiment pathétique. Il ne les connaissait même pas ces filles-là. Il voulait juste avoir la paix, passer d temps avec ses amis et essayer d'avoir Rain près de lui. Rien de plus rien de moins. Mais bon, il essayait de prendre ça à la blague. En fait, avec Rose, c'était une vraie blague. La dernière fois qu'il l'avait vu, elle avait rit durant un bon moment de la fille qui avait servit de pigeon voyageur vers la salle commune des rouge et or et c'était avec raison maintenant qu'il y pensait.

    Mais bon, le ton qu'avait employé le professeur de métamorphose était assez commun pour Hyace. En fait, Ray l'employait assez souvent avec certains élèves pour jouer avec leurs nerfs. Au début, le septième année avait eu un peu de difficulté à digérer les paroles de l'enseignant, mais il avait finit par comprendre que ce n'était qu'un jeu pour lui. Il s'amusait avec certains élèves, du moins, c'était ce que l'échevelé croyait.

    Au moins, Hyacinthe se disait que son enseignant ne s'amusait qu'avec les élèves qui le supportaient. Les élèves qui avaient, disons, le dos plus large et qui étaient capables de répondre si c'était nécessaire, comme le Poufsouffle. Non pas qu'il aimait être méchant. Au contraire, ce n'était pas de la méchanceté, simplement un jeu pour celui qui serait capable de répondre le plus rapidement et le plus intelligemment dans un certain sens. Au moins, il était clair et le professeur Van Hanz aimait particulilèrement s'amuser avec le septième année. Grand bien lui fasse, le Poufsouffle devait avouer qu'il aimait bien ce jeu lui aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a un problème ? [Pv Ray Van Hanz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a un problème ? [Pv Ray Van Hanz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» [problème] fraps et adobe ne marche pas ensemble, normal ?
» Problème Ripway
» « Le problème d’Haïti ce n’est pas le tremblement de terre. Ce n’est pas l’argen
» Problème forumactif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vipera Evanesca :: Poudlard :: Cinquième étage :: Cours de métamorphose-
Sauter vers: